top of page
Ongizatea pilate et yoga à luxembourg ville
  • Photo du rédacteurContact Ongizatea

YOGA - La Salutation au Soleil सूर्यनमस्कार Sūryanamaskāra

La Salutation au Soleil comme pratique de dévotion, remonte à l'Antiquité :


Des rituels ont été créés par les anciens Indiens pour signifier leur dévotion (récitation de mantras, offrandes, postures de prosternation). 


Il y a ensuite l'origine de la Salutation au Soleil servant d’entraînement corporel, qui remonte peut-être au XVIIe siècle, quand le grand général Shivaji mène la rébellion contre l'empire moghol :  Il a créé des gymnases dans tous les coins du Maharashtra, où il pouvait enseigner ce qu'il pensait être l'entraînement physique le plus complet tout en nécessitant très peu d'espace au sol : la salutation au soleil. Pour ces guerriers spirituels, il s’agissait à la fois de pratique dévotionnelle et d’entraînement physique.


Au début du XXème siècle, le Raja d’Aundh se préoccupe de renforcer physiquement et spirituellement la société indienne grâce à une série d’asanas. Il publie un petit livre comprenant les instructions pour la Salutation au Soleil. En 1929, ce livre fut traduit en anglais (La voie en dix points vers la santé : Surya Namaskar). 


Ces histoires se sont influencées mutuellement et ont fini par se mêler, à un moment indéterminé de l’histoire de la pratique du yoga.



Une composition dynamique de mouvements et d'āsana


La Salutation au Soleil est une composition dynamique de mouvements et d'āsana effectuée dans un certain ordre et en corrélation avec la respiration. La séquence se déroule de telle manière que le dos s'incline alternativement en avant et en arrière. La concentration et la participation active de la conscience sont également mises en avant.


Un cycle complet de Salutation au Soleil consiste en deux jeux de douze āsana, un cycle commençant à gauche et l'autre à droite. 


Pour bien pratiquer les différentes postures, il serait nécessaire de travailler chaque posture séparément tous les jours. 


Asana c’est essayer de dissocier la pratique intentionnelle de la pratique mécanique : la posture n’est jamais la même et le ressenti n’est jamais le même non plus, penser à la relation corps esprit. 


N'oubliez pas cette intention de poser le mental : plus on travaille sur l’immobilité plus on travaille le mental, l’objectif premier du yoga étant la paix intérieure. 

1 - Aller dans la posture (Chemin comment j’y vais)

2 - Maintiens de la posture

3 - Quitter la posture 

4 - Observer 


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page